PFE – Habitats et énergies

Projet: PFE- Habitat et énergies / Date: 2008 / Lieu: Marne-La-Vallée / Coût: NC / Maître d’ouvrage: NC / Mandataire: Sense Architecture Urbanisme – Yusuf Cakmak

Projet personnel de fin d’étude à l’Ecole d’Architecture de la Ville et des Territoires à Marne-la-Vallée, Atelier « Habitats et Energie », sous la direction scientifique d’Yves Lion.
Ce projet fait suite à une double réflexion menée par l’atelier de master 2. La première est relative au devenir de l’autoroute A199, qui traverse Marne-La-Vallée sur 5 km, dans l’hypothèse d’une déclassification et transformation en boulevard. La seconde est une recherche sur les formes d’habitats économes en énergie: dense mais gardant au maximum les qualités de la maison individuel.
La transformation de l’autoroute en boulevard permet de reconsidérer les limites et les franges de cet équipement avec la ville qui s’est construite autour en lui tournant le dos. La libération du foncier alors rendu disponible permet d’envisager la construction de nouveaux logements, de densifier ainsi l’ensemble de la ville par ailleurs bien desservie et déjà équipée.
Ainsi, réfléchir aux usages existants et à venir, les organiser et penser à la transformation physique et symbolique des lieux, notamment des délaissés est l’occasion de ce projet de fin d’étude.
Le projet prévoit de réaliser une couture urbaine entre deux quartiers résidentiels par l’adjonction d’un nouveau quartier, dense et intense, formant une nouvelle polarité dans la ville nouvelle de Marne-La-Vallée. Le cœur du projet est traité en détail. Il constitue un véritable concentré programmatique avec des équipements majeurs (gare routière, salle de sport et piscine végétale), des équipements secondaire (supérette, crèche, médiathèque) et des équipements résidentiels à dispositions des habitants de l’immeuble.
Les logements, tous traversants et desservis par des coursives, disposent d’espaces extérieurs généreux de chaque côté. Un traitement de la façade en double peau et différenciée selon l’orientation permet d’améliorer l’efficacité énergétique, tout en protégeant l’intimité de chacun en traitant les vis à vis.
Enfin, la cohérence de l’ensemble a été recherchée par la récupération de l’eau de pluie et la création d’une chaufferie à l’échelle du quartier.